• Nos médaillés au tournoi de Mouroux (06-11-2011)
    Nos médaillés au tournoi de Mouroux (06-11-2011)
  • Entraînement (Jean-Louis & Laurent)
    Entraînement (Jean-Louis & Laurent)
  • Jay rigole...il perd 5 sets à 0 !
    Jay rigole...il perd 5 sets à 0 !
  • Tournoi jeunes de Noël
    Tournoi jeunes de Noël

Le Glossaire


Communiquer avec un pongiste

Le pongiste est un éternel incompris ! Ses amis l'appellent “la tapette”, lui disent qu'il fait pas de sport, etc… Mais c'est que les gens ont peur de ce qui est différent, de ce qu'ils ne connaissent pas… Alors à l'ATT Quincy, on s'est tous réunis et après 3 bonnes heures de discussion (et de bières) et on en est arrivé à la conclusion suivante : “non, vraiment cette situation ne peut plus durer ! Y a vraiment pas assez de bières ! Tant pis si ça va en déranger certains !” (on est comme ça nous, on est des dingues).

On a donc décidé d'aller racheter 1 ou 7 packs. 3 heures de discussion plus tard, il faisait nuit et on s'est dit : “on n'a qu'à faire un dico du ping comme ça les gens y comprendront !”. Aussitôt dit, aussitôt fait ! 6 mois plus tard tu peux enfin lire ces lignes. Pour être mieux compris, on a décidé que notre dico suivrait l'ordre de l'alphabet (pas con, hein).

A

Alimentation : Par manque de temps ou de thunes, la nourriture du pongiste est aléatoire. Elle est souvent carrément remplacée par une absorption massive de houblon. C'est également une excellente excuse en cas de défaite.

exemple : 10 bières + 1 sandwich, 10 bières + 1 barre Viagranergizer ©, 10 bières

Anecdote : Joyeuse coutume qui consiste à faire chier les jeunes du club avec des histoires vécues du temps où c'était mieux avant (les sets en 21 et les balles de 38 mm par exemple).

exemple : Y z'étaient 10, j'étais seul, alors j'leur ait dit : “faites pas chier, les gars”

Antitop : voir L'antitop

B

Balle : Sphère de celluloïd (par ailleurs infumable), elle est indispensable. C'est également une excellente excuse en cas de défaite.

Bière : Voir Kro

Bord : Ennemi N°2 des pongistes après le Filet, le bord de table est la partie située aux extrémités de la table. A titre comparatif, c'est un peu comme… non aucun autre sport se joue avec les bords.

Boulot : Le ping ne nourrissant pas son homme, il s'agit de gagner sa vie avec un boulot, qu'importe le salaire. C'est également une excellente excuse en cas de défaite.

exemple : Pour arrondir ses fins de mois, Gatien est cordonnier.

C

Capitaine : Il est facilement repérable : c'est lui qui a le plus gros sac (il faut loger tous les règlements depuis 1980 et le classeur où y'a tous les renseignements sur le club). Il est souvent en discussion avec une groupie (voir Groupie) tout en vérifiant que les autres démontent bien le matériel.

Clé : Objet maudit et doué de la fabuleuse faculté de disparaître au moment où on les cherche.

exemple : Où sont les clés de la salle ? Où sont les clés des vestiaires ? Où sont les clés du local matos (voir Matos) ? Où sont les clés du bar ?

Coaching : Terme anglais (eh oui le ping c'est international) qui désigne le moment du match situé entre deux sets et durant lequel le coach vous prodigue des conseils pour battre le type en face. Le coaching est souvent utilisé lorsque vous perdez afin de vous donnez la rage de vaincre. C'est également une excellente excuse en cas de défaite.

D

Défaite : Subie à tous les matchs. (voir Victoire)

E

Echauffement : Ca fait chier tout le monde de le faire mais c'est le passage obligé si tu veux pas te fouler une paupière ou t'incarner un coude et rater ton top revers slicé inversé hélicoïdal. C'est le moment idéal pour s'énerver, et pourquoi pas péter sa raquette (voir Raquette) parce que ce putain de top revers slicé inversé hélicoïdal veut pas passer !

Effets : Au sens vestimentaire, tout est permis et on peut dire que ça se voit ! Au sens pongiste, c'est le sens de rotation de la balle (voir Balle). On n'en sait pas plus et le mystère reste entier. Tout le monde fait des effets mais personne sait comment.

Embrouille : Voir Kestata ?. Se trouve plus facilement qu'une salle (voir Salle) pourrie dans un bled paumé.

Entraineur : C'est le pote d'enfance du pongiste. Il aurait voulu devenir au top mondial et sentir le souffle de la célébrité mais il a pas de bras. Il se contente donc de faire trimer le pongiste, lui faire faire du physique, des paniers de balles et aussi du physique. Il rêve d'amener le pongiste à la première place mondiale. En général, lorsque ce dernier atteint un certain niveau, il part à l'INSEP. L'entraîneur revoit alors parfois son poulain à la télé, il se souvient du bon vieux temps et sanglote. Il se retrouve souvent entraîneur des jeunes à Pouillards-les-Mines.

Equipe : Au départ une bande de potes. A l'arrivée le doute reste entier.

Excuse : Voir Alimentation, Balle, Boulot, Coaching, Feeling, Gardien, H, Kilomètre, Kro, Raquette, Salle, Supporter, Trac.

F

Feeling : Tout pongiste joue avec du feeling. Mais il faut distinguer “good feeling” qui permet de gagner un match de “bad feeling” qui permet de trouver une excuse en cas de défaite.

Filet : Ennemi N°1 des pongistes avant le bord, il est situé au milieu de la table afin de te gêner lorsque tu renvoies la balle de l'autre côté de la table. Il est aussi très utile pour énerver son adversaire mais c'est pas pour autant que tu l'insulteras pas le point d'après.

G

Gardien : Ennemi intime du pongiste. C'est un personnage fictif quand il s'agit de venir réparer l'éclairage qui vient de péter à 9 partout à la belle du match décisif. C'est un personnage un rien trop présent quand il vient fermer la salle à 23h59. C'est également une excellente excuse en cas de défaite.

exemple : (toi) “2 minutes s'il vous plaît, on est à 9 partout à la belle du match décisif !” (lui) “J'veux pas l'savoir, vous dégagez, il est minuit, je ferme !”

Groupie : Femme de joueur, elle assiste à tous les entraînements, à tous les matchs, et pire, à toutes les 3ème mi-temps.

H

H : Muse du pongiste. A la fâcheuse tendance de donner l'air con. C'est également une excellente excuse en cas de défaite.

exemple : T'en veux ? T'en as ?

Hystérie : Manifestation sonore, visuelle et incontrôlée des supporters (voir Supporters). Aux premiers échanges leurs têtes se métamorphosent et des cris s'échappent de leurs bouches. Attention ce phénomène est contagieux. Mettez 2 supporters dans une pièce, 5 minutes plus tard faites entrer un leader (voir Leader) dans cette pièce. Admirez.

I

Interview : Mot très peu utilisé.

exemple : “Quel est votre modèle ?” (au choix : Gatien / Secrétin / Waldner / Carlos) “Quel est votre objectif ?” (au choix : un titre individuel / un titre collectif / un titre en double / un titre avec Carlos) “La guerre en temps de paix ?” (au choix : c'est moche / je ne peux pas l'accepter / faut faire quelque chose / citer Carlos) “La faim dans le ventre ?” (au choix : c'est moche / je ne peux pas l'accepter / faut faire quelque chose / citer Carlos)

J

Jacob Delafon : Incontournable les soirs de 3ème mi-temps ! Les entretiens entre pongiste et Jacob Delafon sont très fréquents… A voir impérativement !

Jeu : Mot oublié par la majorité. Activité physique ou mentale (ha ha ha), purement gratuite (ha ha ha) qui n'a, dans la conscience (ha ha ha) de celui qui s'y livre, d'autre but que le plaisir qu'elle procure. Vraiment n'importe quoi le Petit Robert !

Jeu à deux coups : Voir Le Picot

K

Kestata ? : Expression uniquement interrogative et typiquement pongiste. Elle nécessite une extrème vigilence et une observation rapide et simultanée de la raquette, du front, des genoux, des coudes, des pieds et des mains de son interlocuteur. L'un de ces accessoires est peut-être déjà en direction de ton nez.

Killer : Nom donné à un joueur qui fait forte impression et qui a une attitude de tueur (ou pitbull) devant la table.

Kilomètres : Unité de mesure incernable. Il faut obligatoirement la convertir en heure (h), donc tenir compte de la vitesse (v) du véhicule, de l'incidence de panne plausible (pp) et de l'optimisme habituel (o).

Kro : La bière du pongiste. Se boit par pack et avec modération. C'est également une excellente excuse en cas de défaite.

L

Leader : Élément indispensable d'une bonne équipe (voir Equipe). Il sait généralement taper aussi bien la balle que ta colle ou tes clopes. C'est lui qui est chargé d'apporter la bière (voir Bière).

Looser : Son destin est clair : échouer ! Si par hasard il réussit, il se suicide. Il y en a un par club.

M

Mental : Le mental est un des aspects qui rend notre sport unique en son genre. Eh oui gamin, au ping si tu réfléchis pas tu perds donc tache de faire travailler tes méninges pendant tes matches. C'est bien beau d'avoir un physique de rêve mais si le mental ne suit pas derrière, tu peux dire adieu à la gloire et prendre des conseils auprès des asiatiques (oui c'est inné chez eux…enfin il paraît !).

Mi-temps : Au nombre de 3, seule la 3ème a un réel intérêt. Elle est accompagnée le plus souvent de bière (voir Bière), de saucisson et de blagues de cul. Attention ! Si la bière est indispensable, le Ricard est un plus ! Voir 3ème mi-temps.

N

Naïf, Nain, Napalm, Narco, Naturaliste, Naturisme, Naufrage, Naze, Néant, Nectar, Négatif, Néon, Newton, Nimporte Nawak, Noble, Noël, Normal, Nourrir, Nul, Numéroté, Nymphomane… Pourquoi tant de N ?

O

Outils : Le pongiste ne possède aucun outils. D'ailleurs on voit pas ce qu'il en ferait, franchement.

exemple : Ouvre-bouteille = coin de table, serrure, dents. Tire-bouchon = doigts. Clé de la salle = couteau (puis coup d'épaule).

P

Plongeon : Geste technique spectaculaire qui consiste à sauver une balle quasiment irrattrapable sous la forme d'un plongeon horizontale. Cela réussi 5 fois sur 100 mais certains joueurs prennent du plaisir à se brûler les genoux sur le sol. Voir Gestes Techniques

Q

Questions : Le ping est certes un sport marginal mais également philosophique. Il n'élude pas les vraies questions. Une vie ne suffit pas pour répondre.

exemple : ” la meuf, elle joue ou pas ?” ou “putain elle est où c'te salle de merde ?!” ou encore “c'est quoi que tu bois ?”

R

R2 : N'existe pas dans le langage pongiste quincéen !

Raquette : Indispensable au pongiste, elle procure une immense jouissance lorsqu'elle s'explose contre le mur du vestiaire après une contre à 9 classements. Remarque après t'es tout con, surtout quand c'est Maman qui paye.

Rumeurs : Bonnes ou mauvaises, elles alimentent (avec les anecdotes - voir Anecdotes) les discussions du monde pongiste. A les croire, Gatien est homo, Chila, c'est Elvis et Boileau est une femme.

S

Salle : Lieu du match, généralement introuvable et injouable. Le sol est souvent pourri, les murs trop clairs, l'éclairage trop naze et il fait trop froid. C'est également une excellente excuse en cas de défaite.

Soft : Voir Le Soft

Supporter : Un supporter se doit d'être de mauvaise foi. De toute façon il ne connaît rien au ping. Il ne connaît pas trop les joueurs non plus mais sur le maillot de l'un des deux il y a écrit : “Pouillards-les-Mines Tennis de Table” alors il insulte l'autre, applaudit ses fautes et encourage son frère pouillardais à faire des filets-bords. Il est toujours prêt à se battre pour défendre ses couleurs et se faire offrir une bière à la fin. C'est également une excellente excuse en cas de défaite.

T

Tenue : Détestée par le pongiste. Le pongiste préfère trouver son propre look : caleçon à fleurs, chemise kakie et bandeau Viagranergizer ©.

Temps mort : (A ne pas confondre avec la nature morte) Le temps mort peut être demandé par soi-même ou par son coach (voir Coaching) et ce, pendant la partie, afin de reprendre ses esprits, d'écouter les conseils prodigués par son coach ou encore pour son propre plaisir personnel (par exemple lorsque que vous menez 10-3 à la belle).

Trac : Petit malaise passager qui ne résiste pas à l'automédication. Dans l'ordre : 1 pétard + 1 téquila + 1 bourbon + 1 Jacob Delafon (voir Jacob Delafon). Le trac laisse généralement place à l'air con.

Tranche : Partie de la raquette détestée des pongistes car lorsque tu joues involontairement avec, la balle a une fâcheuse tendance à finir dans le décor. Heureusement pour toi que le ping se pratique en salle…

U

Us et coutumes : Réponses sans justification aux questions sans intérêt.

exemple : Q : Deux pongistes ont le même niveau. Qui joue le dernier match ? R : Prendre 1 pièce, jouer à pile ou face, puis le perdant conteste la régularité de l'opération. Q : Chaque équipe dispose de 10 minutes pour l'échauffement (voir Echauffement). Faut-il libérer les tables à la fin de ce laps de temps ? R : Non ! Continuer à jouer et attendre un kestata ? (voir Kestata ?)

V

Victoire : Envisagée à tous les matches (voir Défaite)

Championnat de France J14

Quincy 1 - Bussy 2: 26-16

Le Mée 1 - Quincy 2 : 27-15

Villeparisis 2 - Quincy 3 : 19-23

Quincy 4 - St-Pathus 3: 16-26

Vaires 7 - Quincy 5 : 20-22 

Championnat de Paris J6

Quincy 1 - Chevilly 1 : 82 - 80

Crosne 1 - Quincy 2 : 103 - 59

Championnat jeunes J1

Bientôt (mais en jeune)

Facebook

Retrouvez-nous sur Facebook et ainsi accédez aux dernières infos et bientôt à quelques photos de la saison !

Têtes à claques

  • Steve
  • JeanMich
  • Yves
  • David
  • Ben
  • SebP
  • JMichel
  • MichMuch
  • Jeannot
  • Rémy
  • Guy
  • Eric
  • Dudule
  • Jean
  • Bernard
  • Cédric
  • Christian
  • Kévin
  • Laurent Cerf
  • Michel Olivier

Copyright © 1998-2017 Joomla, Casimir & ses amis - Tous droits réservés (c'est moi qui l'ai fait)
Plan du site | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.