• Nos médaillés au tournoi de Mouroux (06-11-2011)
    Nos médaillés au tournoi de Mouroux (06-11-2011)
  • Entraînement (Jean-Louis & Laurent)
    Entraînement (Jean-Louis & Laurent)
  • Jay rigole...il perd 5 sets à 0 !
    Jay rigole...il perd 5 sets à 0 !
  • Tournoi jeunes de Noël
    Tournoi jeunes de Noël

Le Tournoi de Quincy


Un tournoi amical ? Tu plaisantes ?

La tradition veut que chaque année il y ait deux tournois (personne ne sait pourquoi). Tous les adhérents du club sont amenés à se rencontrer, se parler, s’aimer, se resservir, que ce soit à la table ou à l’apéro, afin de gagner le titre suprême de meilleur joueur/buveur du club. Bien sûr, toi, Rudy, tu ne connais pas le tournoi, et forcément, tu te poses tout un tas de questions existentielles sur son organisation : qui y participe vraiment ? Gagne t-on sa vie en remportant le tournoi ? Y fait on uniquement du sport ?

Notre jeune reportrice stagiaire et fort mal rémunérée, a été contrainte (non Steve) de suivre un tournoi type ! Elle nous a apporté ça. Elle a quitté le pays depuis…

Qui y participe ?

En théorie tous les adhérents peuvent y participer. Mais pour des raisons qu’il nous est impossible de révéler ici (Big Brother is watching me), on le réserve aux plus aguerris !

Cependant, à chaque tournoi, pour intensifier leur formation, on propose aux meilleurs jeunes de venir se confronter à leurs aïeux aînés. Forcément, on n’est pas fou, on les trie sur le volet (ou sur le store mécanique pour les plus fortunés…). Afin de mériter sa place au sein du tournoi majeur du club, le jeune se doit de finir dans les six meilleurs du tournoi des minots. Ça, c’est l’étape la plus simple. Il faut ensuite qu’il passe un test contre le robot (vitesse max, rotation max, il faut remettre 99 % des balles sur la table), et enfin qu'il réussisse l'épreuve psychologique (non Steve). Bah oui, il faut bien le préparer à la défaite…

Bref, après cette série de tests, on retrouve les quelques jeunes survivants au tournoi. En général, on les a suffisamment fatigués pour qu’ils ne puissent plus nous battre. On n’est pas fou on te dit.

Quelques règles à respecter

On impose quelques règles parce que sinon bon :

  • (Art 1) Tu viens déguisé (les vigiles sont susceptibles de te laisser dehors)
  • (Art 2) Tu laisses Le Chauve arriver en finale.

Le coup d'envoi

14h00 pétantes : Après un suspense insoutenable, les poules (truquées bien entendu, voir Art 2) sont annoncées. Certains (enfin Cédric « maillon faible » et Baba) vont se pendre, d’autres terminent de remplir le chèque promis aux organisateurs. On se dit qu’il serait bien d’avoir un tableau final-type préparé pour ne pas avoir à le refaire chaque fois. On se dit qu’on s’est déjà dit ça la dernière fois et les autres fois.

14h30 : Le Chauve paume son 1er match. Ca va encore pourrir le tableau final. 14h30 (aussi) Cédric « maillon faible », revenu de sa pendaison, paume son 1er match et se lance dans une diatribe contre la composition des poules (oui, c’est vrai, Cédric « maillon faible » ne connaît pas le terme « diatribe » mais il râle quand même très fort).

15h00 : 7 poules sur 8 sont terminées. On attend la dernière poule. Il ne reste que 5 matches. C’est serré paraît-il. On en profite pour truquer discrètement le tableau final pour arriver aux demies finales décidées auparavant, sans trop se fatiguer. On se dit qu’on se rappelle pourquoi on ne fait pas de tableau final-type. Après il faut expliquer pourquoi on triche.

15h30 : Lancement du tournoi de double. Après un suspense insoutenable, les équipes (truquées bien entendu, voir Art 2) sont annoncées. Certains (enfin Cédric « maillon faible » et Baba) vont se pendre, d’autres terminent de remplir le chèque promis aux organisateurs.

15h35 : Cédric « maillon faible », revenu de sa pendaison, paume son match et se lance dans une diatribe contre la composition des équipes de double (oui, c’est vrai, Cédric « maillon faible » ne connaît toujours pas le terme « diatribe » mais il râle encore très fort).

16h00 : Les quarts de finale prévus auront bien lieu. Pas de place pour le hasard. Les 6 meilleurs du club, Le Chauve et François sont donc logiquement qualifiés. Pour les plus nuls débutants, on organise un tournoi « consolante ». Va comprendre pourquoi, dans ce tournoi on retrouve les minots, les vieux, Ludo et bien sûr Cédric « maillon faible ». Va savoir pourquoi, le vainqueur de la consolante est toujours super content.

16h01 : Les nouvelles équipes de double pour les quarts de finale sont annoncées. Le hasard veut que Le Chauve et François tombent ensemble pour la 3ème fois de l’après midi. Cédric « maillon faible » éliminé dès le 1er tour joue de malchance, il n’est pas repêché. En revanche Pamela est repêchée (non Steve) pour la 2ème fois de l’après midi.

17h00 : Le Chauve et François sont éliminés du tournoi de simple. Officiellement pour avoir le temps de préparer l’apéro. Officieusement, il paraît que le tournoi est truqué pour pas qu’ils puissent gagner. C’est moche.

17h01 : Les équipes de double pour les demies finales sont annoncées. La probabilité que Le Chauve et François tombent encore ensemble était quand même plus forte qu’en quart de finale. C’est logique il y avait moins de monde. Écoute si tu ne comprends pas les maths Cédric « maillon faible », je peux rien faire pour toi.

18h00 : Les organisateurs sentant approcher l’heure de l’apéro, décident de mettre un coup d’accélérateur en lançant les finales.

Des mesures draconiennes sont alors prises afin que le public (enfin les demi-finalistes, les autres étant partis depuis longtemps se préparer pour l’apéro. Hého quand même) puisse assister de la meilleure manière qu’il soit aux finales.

Des mesures tout aussi draconiennes sont prises pour qu’il y ait du public aux finales. Les organisateurs (Le Chauve et François, ha non, pas Le Chauve, il est parti prendre sa douche) désignent un arbitre, et ferment la porte à clef. Il y a 3 spectateurs, le fils de La Moustache, La Moustache (pensant que l’apéro commençait plus tôt), et l’arbitre. François est parti prendre sa douche avec Le Chauve (non Steve).

C'est du sérieux, 2 tables, finales avec arbitre, balles 3 étoiles et… C’est tout. En général, le niveau de jeu de la finale est digne d’un premier match de poule du tournoi Vétéran 4 de la maison de retraite de Vigneul-les-Sauvageons. Après ½ heure de faute sur faute, on a un gagnant. Qui ? Bah en général on sait pas trop… ça doit être lui là, il a le sourire.

L'apéro

19h00 20h00 : Arrivée des familles. On les reconnaît facilement. D’abord ce sont des femmes ou des enfants là où le pongiste est un homme. Ensuite elles sont sapées et parfumées grave là où le pongiste est en short et sent la transpire. Enfin elles sont en retard à l’apéro là où le pongiste commence sa 3ème tournée.

Après tous les efforts de la journée, l’apéro est l’occasion de trinquer à la santé des vainqueurs et aussi des vaincus (plus nombreux). En fait non, c’est pas ça… L’apéro c’est ce qui justifie qu’on se fatigue grave pendant toute une après midi… Si tu veux savoir, l’apéro c’est comme une 3ème mi-temps mais en plus long et avec plus de monde. Toi aussi tu imagines hein Rudy ?

Va savoir pourquoi, l’apéro, c’est toujours le moment que choisit le Président pour nous gratifier d’un discours. Et laisse moi te dire, que vu la qualité, il l’improvise, son discours.

Et vas-y que je remercie bidule et machin d’être venu parce que vraiment sans eux… Et vas-y que je remets des récompenses aux tricheurs vainqueurs des tournois… Jean W. écoute attentivement sans voir que pendant ce temps là Guy le distance à l’apéro… C’est moche. Bref, tout ça pour dire que le sport ne nous intéressant pas, il faut une carotte (non, Steve) pour motiver les participants. Selon les années et en fonction des finances du club (si on a acheté une tireuse (non Steve) à bière ou pas par exemple), paniers garnis (non, non, Steve, tu n’y es pas, il n’est pas question de garnir le Président…), grands crus de Bordeaux ou vêtements de saison sont les récompenses.

Le repas

Le repas ? Ah oui… Faut manger… Le discours du Président nous ayant saoulé (à moins que ce ne soit les 14 apéros), il est temps de manger. Le repas est un moment crucial ! La phase à ne pas manquer, c’est le placement. Bah ouais, il faut être suffisamment loin des anciens pour ne pas avoir à leur faire la conversation (t’as déjà essayé de communiquer avec un ancien aux 14 apéros toi ?) mais suffisamment près quand même pour ne pas être trop loin des bouteilles (qui passent immanquablement et incompréhensiblement par eux…). Le repas, c’est aussi l’occasion de refaire le tournoi (ou l’apéro pour les anciens). On se rappelle les bons moments et on oublie les mauvais en vidant des bouteilles de vins. On en profite pour faire connaissance avec les femmes des joueurs (qui bizarrement ressemblent rarement à la description qui en avait été faite). Le Chauve et François font la tournée des popotes. Autrement dit, ils picolent avec tous les invités. Sauf les enfants quand même. Ils ont une déontologie… Ils ne boivent pas d’oasis.

Bon, entre les saucisses en nombre insuffisant l’été et les choucroute en trop grande quantité l’hiver, l’un dans l’autre (non Steve), on arrive à satisfaire tout le monde. Sauf les anciens, qui trouvent que décidément, sur le vin, on a été un peu short (dans la mode, ça veut dire court).

Bon, c’est pas tout ça mais là, on passe à la soirée.

La soirée

Choucroute, galette, vin, bière, cidre. Il est temps d’éliminer. On va danser. Cédric « maillon faible » en ayant assez d’être éliminé décide que non il ne dansera pas !

Les d’jeuns se mettent aux platines (c’est comme ça qu’ils disent dans leur langage d’jeuns). C’est l’heure du combat d’Ambiance Machine© . Ambiance Machine©, c’est la compile du club. Le combat, c’est entre les d’jeuns qui pensent pouvoir assurer grave l’ambiance et Le Chauve qui croit qu’il peut encore paraître jeune. Les deux Ambiance Machine© ayant le même effet sur l’assistance, à savoir que Guy se ressert une lichette de vin en écoutant Christian parler du temps où il battait Purkart (qui ?) et où Jean W. était jeune (ah bon ? Jean W. a été jeune ? Noooon, sans blague ?).

Après avoir levé tout le monde de force (sauf Guy qui ne peut plus), accroché les mains à ma taille, redémarrer la chenille, les voyageurs sont en voiture, la chenille partant toujours à l’heure, les d’jeuns et Le Chauve s’ auto-félicitent du succès de leur Ambiance Machine© respectifs. Le dance-floor (c’est comme ça qu’ils disent dans leur langage d’jeuns, on peut dire piste de danse aussi mais il paraît que c’est naze, naze ça veut dire has been, mais il paraît que has been c’est pas groovy), est noir de monde (non Patoche). Pendant que les d’jeuns montre la chorégraphie de Stach Stach à Jean W., les filles demande le cd de Laurie à DJ Barbidul.

"Autour du café"

Comme le disait un philosophe de renommée mondiale : “Tout à une fin”. Ou alors c’était ma grand-mère…

Eh oui, au fur et à mesure de la soirée, le comité s’est restreint. On a rangé les femmes et les enfants depuis longtemps. Il ne reste que les d’jeuns qui ont foutu la techno à fond les manettes. Il paraît qu’ils « dansent »… Jusqu’au moment ou l’on décide de ranger la salle (et Guy) et de se poser autour d’un café. Il est 23h30 4h du matin. Il faut prendre des initiatives, décider des personnes qui rentreront seules et celles que l’on raccompagnera.

Je ramène Pamela ! Qui ramène Guy ?

Championnat de France J14

Quincy 1 - Bussy 2: 26-16

Le Mée 1 - Quincy 2 : 27-15

Villeparisis 2 - Quincy 3 : 19-23

Quincy 4 - St-Pathus 3: 16-26

Vaires 7 - Quincy 5 : 20-22 

Championnat de Paris J6

Quincy 1 - Chevilly 1 : 82 - 80

Crosne 1 - Quincy 2 : 103 - 59

Championnat jeunes J1

Bientôt (mais en jeune)

Facebook

Retrouvez-nous sur Facebook et ainsi accédez aux dernières infos et bientôt à quelques photos de la saison !

Têtes à claques

  • Jeannot
  • Cédric
  • Michel Olivier
  • François
  • JMichel
  • Barbidul
  • MichMuch
  • Carole
  • Rémy
  • Patoche
  • Rodolphe
  • Yves
  • JeanMich
  • Bernard
  • Henri
  • Jean
  • Christian
  • Guy
  • David
  • Sylvain

Copyright © 1998-2017 Joomla, Casimir & ses amis - Tous droits réservés (c'est moi qui l'ai fait)
Plan du site | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.