• Nos médaillés au tournoi de Mouroux (06-11-2011)
    Nos médaillés au tournoi de Mouroux (06-11-2011)
  • Entraînement (Jean-Louis & Laurent)
    Entraînement (Jean-Louis & Laurent)
  • Jay rigole...il perd 5 sets à 0 !
    Jay rigole...il perd 5 sets à 0 !
  • Tournoi jeunes de Noël
    Tournoi jeunes de Noël

L'antitop


Ou comment jouer au ping sans se fatiguer

L'antitop n'est pas seulement un petit animal qui court dans la jungle et qui fait rien qu'à se faire bouffer par des lions et autres chats vachement balèzes et qui oblige les gros beaufs de service a avoir des protection sur leur 4×4 pour pas abimer le capot quand ils font des safaris à Paris et puis j'arrête cette phrase parce qu'elle devient un peu trop longue pour être compréhensible.

1. L'antitop ?

C'est aussi un autre type de revêtement qui fait chier les petits jeunes qui veulent monter de classement. Après le “jeu à deux coups” développé dans Le Picot, il y a les antitops, qui nécessitent bien plus que deux coups pour s'en servir comme nous allons le voir. Il existe un débat à propos de l'antitop : dit-on un antitop ou une antitop ? Pour éviter d'avoir des mails d'insultes de la part de l'Académie des Neuf Française, on va dire qu'on dit “l'antitop”, ce qui tranche (si j'ose dire).

L'antitop est un revêtement spécial puisqu'il est totalement lisse, comme si on l'avait passé au décap'four ou si on avait photocopié l'encéphalogramme des 2B3. Y a pas d'adhérence, dans la bible Wack Sport, y a même pas de colonne “adhérence”, c'est vous dire… L'antitop ne permet donc pas de mettre de l'effet à la balle, mais permet d'utiliser l'effet que l'adversaire met dans la balle. Pas con, hein ?

2. A quoi ça sert ?

Bonne question petit. Dans les années 1823, quand ce type de revêtement est arrivé sur le marché, les pongistes se demandaient eux aussi à quoi ça pouvait bien servir. Ils fabriquèrent donc un rectangle avec une planche au milieu (du liège) et se mirent à envoyer une sphère de plomb en la faisant rebondir sur la planche. Mais comme ça marchait pas bien pour faire des tops ils ont inventé l'antitop qui accroche pour pouvoir servir coupé. Puis ils se sont aperçus que c'était le plomb qui accrochait pas alors ils ont pris du celluloïd pour faire la balle, du fil pour le filet et du skiltop pour faire la table. Ils ont pu toper avec leur l'antitop qui accroche.

Mais bon comme ils avaient l'esprit vif comme la brise, ils se sont dit que finalement l'antitop ça pourrait peut-être servir pour empêcher le gars en face de toper, ils décidèrent donc de faire des l'antitops qui désaccrochent et les ont appelées : “l'antitop”. Ils décidèrent de commercialiser leur l'antitop qui désaccroche pour, comme le dit la phrase célèbre qui a été prononcée la 1ère fois à cette époque, “se faire des couilles en or”. Mais on est déjà en 1986 quand ils en sont arrivés là et d'autres plaques “à poils” étaient déjà apparues et avaient remplacé l'antitop dans le cœur du peuple. Tout ça pour dire qu'on sait pas à quoi ça sert ni pourquoi y en a qui l'utilise, mais un petit peu d'histoire n'a jamais fait de mal…

3. Comment joue le l'antitopeur ?

Le l'antitopeur (c'est le nom du joueur qui joue avec l'antitop) peut jouer de différentes façons :

  • loin de la table
  • très loin de la table
  • très loin de la table mais encore plus

Le l'antitopeur coupe la majorité des balles, c'est à dire 100 %, mais pousse 10 % des balles (et ce n'est pas une erreur de calcul), lorsque qu'il joue avec son l'antitop. Ce qu'il faut savoir, c'est que le l'antitopeur, qui est souvent plus rusé que la moyenne - Stéphane Bern n'est pas l'antitopeur - utilise son l'antitop en combinaison avec un l'antitop qui accroche qui lui permet de mettre de l'effet dans ses services et dans ses tops. Ah oui, il faut savoir que le l'antitopeur peut-être topeur.

Je suis d'accord ça se complique mais faut avoir fait bac +4 pour faire du ping-pong. Résumons : si l'antitop est sur le revers et le backside sur le coup droit, le l'antitopeur coupe du revers et top du coup droit. Euh… sauf si la balle est très coupée sur son coup droit et en plus vachement courte, alors il peut couper du coup droit. Il peut aussi frapper avec son coup droit si la balle est haute et bien placée. Mais sinon il peut faire que ça. Euh non, il peut pousser avec son l'antitop, ou bien frapper la balle. Mais sinon il peut faire que ça.

Sauf s'il tourne sa raquette. Alors là il coupe du coup droit et top du revers. Ou bien il frappe. Pffffiou, c'est vachement compliqué de décortiquer le jeu du l'antitopeur. C'est pas un jeu à deux coups. Sauf s'il utilise que son l'antitop… Bref ! Le l'antitopeur joue la balle comme il veut vu qu'il sait tout faire. Le jeu d'un l'antitopeur vieux peut-être différent de celui d'un l'antitopeur jeune, ou identique…

Ça, c'est un exemple de coup joué par un l'antitopeur, Jeannot qui en plus a les bras comme tes cuisses alors pou-pouille… D'accord on voit pas mais il a l'antitop dans la main gauche. Il a donc le même jeu que décrit ci-dessus mais à l'envers.

4. Les façons de jouer la balle pour l'adversaire

C'est pas compliqué, et c'est très clair. Il faut faire un top puis un coupé puis un top puis un coupé etc… sur son l'antitop jusqu'à ce que tu gagnes le point. Tu sais pas toper ? Tu sais pas couper ? Ah ben faut trouver autre chose, tu veux pas non plus que je joue à ta place, non mais alors faut pas s'gêner !

5. Les réactions

Là encore, comme pour Le Picot, il y a plusieurs façon de réagir quand t'as paumé contre un l'antitopeur : tout dépend de ton caractère : si t'es plutôt le genre de mec qui se la joue fair-play tu dis : “ouais bien joué, tu m'as bien gêné, t'as une belle frappe de balle, bravo” et à tes potes tu leur fais croire que t'as tout fait pour gagner mais que t'as pas trouvé la bonne solution et tu ajoutes avec classe :“il faut savoir jouer tous les types de jeu pour progresser”.

Si par contre t'es de type râleur ou jeune tu dis : “Ouais mais il aurait pas son l'antitop je l'écrasais facile 11-09 à la belle plutôt que de perdre de justesse en deux sets 2, 5 et 7, mais j'ai jamais pu me régler, pourtant mes tops y sont canons…” ou “il faudrait que tout le monde ait la même raquette, on verrait bien qui est le plus fort au tennis de table !”. D'après un sondage, 0,4% des joueurs font partis du premier groupe, 95,6% du deuxième et les 4% restant sont les mecs qui balancent le match et disent “de toute façon je prend pas de plaisir alors autant abréger…”.

Rendons tout de même à l'antitopeur ce qui est à César : l'antitop c'est moins chiant à jouer que Le Picot.

6. La conclusion

Voilà encore un type de jeu où y a pas deux backsides mais qu'on paume souvent pasqu'on est pas habitué et puis que ça devrait pas exister…

7. La morale

Si tu paumes les l'antitops, ben y te reste vachement de truc à bosser et tu ferais mieux d'aller t'entraîner plutôt que d'être sur le ouaibe ! Pour éviter de te faire baiser t'as qu'à prendre un Soft ou Le Picot.

Championnat de France J14

Quincy 1 - Bussy 2: 26-16

Le Mée 1 - Quincy 2 : 27-15

Villeparisis 2 - Quincy 3 : 19-23

Quincy 4 - St-Pathus 3: 16-26

Vaires 7 - Quincy 5 : 20-22 

Championnat de Paris J6

Quincy 1 - Chevilly 1 : 82 - 80

Crosne 1 - Quincy 2 : 103 - 59

Championnat jeunes J1

Bientôt (mais en jeune)

Facebook

Retrouvez-nous sur Facebook et ainsi accédez aux dernières infos et bientôt à quelques photos de la saison !

Têtes à claques

  • Bernard
  • Barbidul
  • Rémy
  • Dudule
  • Steve
  • Kleber
  • Eric
  • Ben
  • Michel Olivier
  • Christian
  • Henri
  • JeanMich
  • Jeannot
  • MichMuch
  • Yves
  • Cédric
  • Guy
  • Carole
  • JMichel
  • François

Copyright © 1998-2017 Joomla, Casimir & ses amis - Tous droits réservés (c'est moi qui l'ai fait)
Plan du site | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.